Now Reading
#VogueChallenge ou la culture de la validation

#VogueChallenge ou la culture de la validation

BLÉ POCKPA
Le #voguechallenge de valider les inconnus

Le #VogueChallenge, vous connaissez ? C’est le tout nouveau challenge qui fait « fureur » sur Internet…

Lancé il y a quelques jours par une certaine Salma Noor. Ce challenge vous permet de vous « amuser » à faire la une du Vogue. Le célèbre média du groupe Condé Nast. Le principe de ce challenge est très simple.   Il suffit de vous prendre en photo, ou d’utiliser une image de vous et d’en faire une couverture de magazine de mode en rajoutant le logo du Vogue à l’aide d’un outil comme Photoshop.

A lire également >>> Nadrey Laurent fait son come-back à Capetown

Ainsi, la jeune fille noire ordinaire pourrait aujourd’hui prétendre qu’elle a été en couverture de ce média, même si cela a été le temps d’un challenge.  Car  Vogue est considéré comme un média de référence dans le monde. C’est la « bible » de la mode. Passer dans Vogue, garantit plus ou moins une belle exposition valorisante à « l’internationale ».

Le véritable but du #VogueChallenge ?

Pointer du doigt le manque de diversité dans les différentes éditions du Vogue en créant sa propre couverture. Était-ce vraiment l’idée première que tenait à véhiculer Salma Noor, l’étudiante norvégienne à l’origine de ce challenge ? La question mérite d’être posée.

Et pour cause : pendant des années le Vogue américain s’est illustré  dans de nombreuses polémiques racistes.  Sur Instagram, Diet Prada, référence anti copy-cat et pro-inclusion a opéré un grand déballage en dévoilant  le contenu raciste publié dans ce média.

Et les exemples de bourdes « Made in Vogue »sont légions :

-Cette affiche raciste qui date de la Première Guerre Mondiale et  représentant un gorille et une femme blanche, aurait servi d’inspiration  pour la couverture de Novembre 2008 du basketteur Lebron James avec le top model Gisele Bündchen. C’était la toute  première couverture du Vogue américain avec un homme noir.

-On  ajoute cette apparition de Kendall Jenner coiffée d’une coupe afro, une coupe de cheveux également sujette à des critiques et moqueries dans l’histoire du racisme, ainsi qu’une série photo d’Irina Shayk se faisant arrêter par la police dans un parc… Problématique.

La pilule a du mal à passer

Le #voguechallenge on valide ou pas ?
Pour la créatrice Loza Maléombho, il est temps de que l’on se tourne vers nos propres médias pour être valorisés. C’est à nous même d’écrire et raconter notre histoire en tant que noirs.

Pourquoi rechercher l’approbation et la validation  auprès d’institutions comme Vogue, qui sont garantes de la culture occidentale ?  Pourquoi chercher à vouloir correspondre à des critères, à un idéal peut être extérieur à nous-même pour qu’on se sente acceptés.  Aux dépens de canaux qui peuvent rester fidèles à la narration de notre histoire, à  nos  valeurs ? C’est ce que j’appelle la culture de la validation : le fait de vouloir à tout prix sa place à table. Même si toutes les personnes qui y sont assises avec tous leurs privilèges,  se fichent complètement de nous. Et le concept du #VogueChallenge y contribue avec brio.

L’ère du changement ?

Anna Wintour, rédactrice en chef du Vogue américain fait aujourd’hui face à toutes ses fautes. Elle a récemment publié un communiqué pour s’excuser du  manque de considération à l’égard des talents noirs. De son implication dans certains shootings controversés, et a promis de s’atteler à observer plus d’inclusion dans son équipe à l’avenir. En attendant, les langues continuent de se délier. Le « combat » porte bien ses fruits.

Blanc bonnet, bonnet blanc

Toutes ces personnes qui ont participé à ce challenge ont fait la promotion active de ce média et en même temps pris part  à un mouvement de pression de manière passive. Le plus intéressant, c’est qu’ils n’en ont pas vraiment eu conscience. D’une certaine façon, ce challenge a permis de déconstruire l’image de Vogue. La possibilité de détruire ce magazine par la même voie est envisageable.

Aujourd’hui, ils ont en conscience, pour ne pas mourir, ils ont décidé d’ouvrir leurs oreilles en prenant en compte les préoccupations de leurs employés. Certaines marques de mode et beauté suivent d’ailleurs la même direction.

Le #voguechallenge on valide ou pas ?
Le magazine Essence, media black de référence a repris le concept du Vogue Challenge permettant ainsi à tout le monde de pouvoir participer

À nous de prendre conscience que notre regard et nos actions peuvent apporter de la valeur à certaines choses. Il est temps que nous considérions avec un plus grand intérêt les médias qui ont été créer par nous, pour nous. Noir, Nataal, OkayAfricaEssence, MILC. et tous les autres… Il n’y aura jamais aucun média qui pourra mieux écrire notre histoire, montrer notre créativité et notre excellence en tant que noirs que ces médias… Noirs.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 BLÉ POCKPA TOUT DROITS RÉSERVÉS