Now Reading
Conversation avec le styliste nigérian Aize Paul Muhammad

Conversation avec le styliste nigérian Aize Paul Muhammad

BLÉ POCKPA
  • Son rapport avec la mode
  • Son parcours
  • Sa lecture du pays mode en Afrique

La première fois que j’ai rencontré Aize Paul, c’était le soir de la première phase de la Fashion Week de Lagos. Un véritable coup de coeur. Il était vêtu d’une magnifique tenue en maille signée Maxivive, un designer nigérian qu’il compte d’ailleurs parmi ses amis. Je me suis empressé de le photographier pour l’album de streetstyle que je devais publier sur ma page Facebook.  Après mon retour à Abidjan, j’ai décidé de l’interviewer sur son rapport avec la mode et ses activités de Fashion Creative à Lagos. Entretien

Et si tu te présentais aux lecteurs ?

Je suis Aize Muhammed Paul Esq. , juriste, rédacteur mode, consultant créatif et styliste.  J’ai commencé à travailler avec Vonne couture (Paris) et en tant que rédacteur mode pour le magazine Urban Royale, puis je me suis tourné vers le stylisme. J’ai été l’habilleur d’artistes tels que Seyi Shay, ikechuku, Phyno, Dj Switch, Black Magic, MANOLO. Spanky, Kunle Remi, Apex et Bionic, entre autres. En 2017, j’ai décidé de me concentrer davantage sur le stylisme et la réalisation alors que je travaillais pour les semaines de la mode, notamment LDFW, Arise Fashion week, la Glitz Fashion Week, Music meets Runway, la Gtb bank Fashion Week, entre autres. J’ai aussi fait du styling  pour des maisons de mode telles que Taibo Bacar (Mozambique), Orange Culture (Lagos), David Tlale (Afrique du Sud), Vonne couture (Paris), Adama Paris, Laquan Smith (New York), Romeo Hunt (New York), Maxivive ( Lagos), SevonDejena (Lagos). L’expérience a été complètement magique, je vis totalement pour elle.

Tu es donc styliste free-lance ? 

Exactement ! 

Peux-tu décrire ton style ?

Mon look est assez organique, je m’habille surtout en fonction de mon humeur.

Où fais-tu ton shopping à Lagos ? 

Directement chez mes marques préférées Maxivive, Orange Culture, Ama Ariol, Àssiàn, elles possèdent les pièces les plus cool du monde, je les adore.

 

Les marques nigérianes sont-elles abordables au niveau des prix ? 

Abordable, pas si certain, mais relativement au niveau des difficultés de production, je dirai assez juste.

Quel âge avais-tu lorsque tu t’es rendu compte que tu bosserais dans la mode ? 

Je l’ai toujours su ! 

Qu’est-ce qui t’a  attiré à la base dans le monde de la mode ?

Tout. J’ai littéralement été élevé dans l’art. La mode pour moi en est un !

Comment es-tu au parfum des dernières tendances ? 

Je ne suis  pas vraiment les tendances, je trouve cela ennuyeux et parfois déplaisant.

Comment les réseaux sociaux impactent ton travail ? 

Dernièrement, j’ai commencé à expérimenter le pouvoir des réseaux sociaux.C’est un excellent moyen de s’ouvrir aux collaborations de pouvoir étendre sa marque et de se faire connaître. Aujourd’hui, si tu n’as pas de compte Instagram et que tu es styliste, comme moi, comment pourrait-on connaître ton travail ?   Lorsqu’on utilise les réseaux sociaux de manière productive, ce que je fais,  tout ne peut qu’être positif.

Quelle est ta lecture de la scène mode Africaine ? 

Il faudrait plus de scènes mode  en Afrique, plus de plate-forme pour faire la promotion de la mode. les gens ont plus que jamais besoin d’être instruit sur notre notre mode, de pouvoir s’habiller ici, tout est encore très organique et il manque cette culture là. Nous avons beaucoup de travail, alors continuons.

Peux-tu exprimer ton  opinion sur l’importance que revêtent le fait de faire du free-lancing, des stages et assister aux événements mode afin de cultiver et créer  des relations  au sein de l’industrie ? 

Dans le secteur de la mode, vous ne gagnez que lorsque vous vous bougez et, pour ce faire, vous devez servir, vous devez faire des stages, travailler à mi temps ou full-time, participer activement à des fashion weeks ou à des événements relatifs afin d’élargir votre champ d’activité dans le secteur de la mode et des affaires, vous ne pouvez certainement pas rester au lit pour réaliser toutes ces expériences phénoménales et espérer quelque chose. Rien ne s’obtient facilement.

Quels sont les conducteurs de la scène mode nigériane ? 

L’industrie nigériane a des facteurs déterminants, tels que sa faim constante, les tendances dominantes et la culture Pop ayant certainement un impact considérable sur les gens. La mode y évolue constamment.

Comment un designer africain arrive à gagner ton coeur ? 

J’aime tellement de maisons africaines pour leur esthétique et leurs coupes, certaines utilisent des imprimés vraiment étonnants et des tissus aux couleurs très excentriques.

Ci-dessous un aperçu des différents shootings où Aize Paul Muhammad assurait la casquette de styliste

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top