Now Reading
J’ai adopté les « Gil Shoes » pendant une journée

J’ai adopté les « Gil Shoes » pendant une journée

BLÉ POCKPA
  • Je n'aurai jamais pensé mettre un jour... du Gilles Touré
  • Les réactions de mes collègues et de mes followers ont été unanimes : ces sandales sont MAGNIFIQUES !

Je sais, je vais encore en remettre une couche, parce  que vous avez pratiquement été « bombardés » par cette histoire de chaussures sur Twitter et Instagram .

C’est un fait notoire : j’adore les sandales. Ces chaussures sont resoluments confortables, je les préfère de loin aux baskets. Et au grand désespoir de mon entourage, je les porte jusqu’à l’usure.

Si j’aime autant les sandales c’est bien à cause de ce côté estival et décontracté.  J’ai la chance de pouvoir évoluer professionnellement dans un milieu créatif. J’ai donc le champ libre pour mettre les vêtements que je veux, tout en restant présentable. Bien sûr. Je m’amuse souvent à mixer mes looks avec des sandales, des nupieds, ou des spartiates.

Lorsque Gilles Touré, le créateur m’a écrit en privé pour exprimer sa surprise, j’ai été surpris à mon tour. J’avais réagi sur un poste annonçant sa toute nouvelle collection de chaussures, les « Gil shoes » comme il les a nommées. Pour lui, je ne l’aimais pas beaucoup, parce que je parlais très peu de lui, de son travail et de son univers, chose que je me suis empressé de démentir.

Je me souviens à une époque que  Gilles Touré faisait partie de ces créateurs ivoiriens qui m’ont donné envie de travailler dans la mode. J’étais encore un petit garçon lorsque ses défilés faisaient fureur à Abidjan. Chaque collection de Gilles Touré était un évènement pour moi, avec ses muses Isabelle Moreno, lorsqu’elle était encore mannequin et la chanteuse Nayanka Bell. J’ai suivi son travail avec le même intérêt. même lorsqu’il décidait d’abandonner le corset et que je n’arrivais plus vraiment à cerner sa direction artistique.

Oui j’ai parlé avec Gilles Touré

C’est donc avec un grand plaisir que j’acceptais de le rencontrer, bref échange, l’homme était assez occupé dans son bureau-atelier au milieu de ses bustes et des étoffes. J’ai sa chienne dans les mains. J’évoque le sujet du « pourquoi tu penses que je ne t’aime pas ?« , il s’explique, et je comprends, « Mais non, certains créateurs comme toi, sont inaccessibles », inaccessible, c’est le mot, Et puis il me réponds; « Je suis timide ». Je mets gentiment mes yeux en coin, j’ai un peu du mal à le croire.

Et puis vient la partie où Gilles en parfait connaisseur ( oui ce mot existe, vous pouvez le googler) parle des matériaux qu’il a utilisé pour ses chaussures.

Les « Gil Shoes » reprennent le principe des « Gil shirts« , les chemises à tissu léger que le créateur a lancé il y a quelques années pour toucher une cible plus masculine. Les « Gil shoes« .à l’instar des « Gil Shirts » sont instampillées de broderies. Elles sont surtout doublées en cuir. Et la semelle est vraiment durable. 

Je les ai portées une journée, les réactions de mes collègues et de mes followers ont été unanimes, ces sandales sont magnifiques. En plus d’être confortables. Gilles Touré comme de nombreux créateurs a entendu le cri des clients désireux d’obtenir une création de sa marque à un prix accessible. Ces sandales ne  coûtent que 25.000 FCFA. Pour les avoir, je vous invite à contacter le designer via ses réseaux sociaux, il se fera sûrement un plaisir de vous recevoir dans son showroom.

J’ai mixé ces belles sandales avec une unique croisée de Yes sir Design en lin, d’ou l’effet froissé sur les photos que j’excuse pas d’ailleurs, un jean destroy de Bershka et voilà !

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top